Revue ICARE: Le débarquement (tome 1)
Joseph Jallier est né le 16 mars 1912 à Montel-de-Gelat (Puy de Dôme). Engagé dans l'aviation le 17 juillet 1931, il est breveté pilote en 1934 et il est admis à l'Ecole Militaire de l'Air en 1937. Il débute la guerre au Groupe de Chasse II/1 avant d'être muté en Afrique du Nord en décembre 1939. Il reprend le combat en novembre 1942 comme commandant d'escadrille au Groupe de Chasse II/3 "Dauphiné" en effectuant des missions de coastal command sur Hurricane puis en participant, sur P-47 Thunderbolt aux opérations menées depuis la Corse, contre les forces ennemies en Italie et en Provence. le 31 juillet 1944, il est abattu par la Flak lors de l'attaque du terrain d'Orange. Le capitaine Jallier était titulaire de la Croix de Guerre 39/45 avec palmes ........
Cérémonie

A la stèle...Malaucène, 28 septembre 2002

Après une cérémonie commémorative à la stèle située au Plan des Amarens, tout le monde se retrouvait en face de la mairie, dans la rue qui, à cette occasion, était baptisée du nom du pilote français. Puis la matinée se terminait par les discours officiels sur le perron de l'hôtel de ville, suivi d'un apéritif d'honneur.....

31 juillet 1944
Revue ICARE: Le débarquement (tome 1)Il est 7 heures, sur le terrain d'Alto (Corse) les pilotes se prépare. Les 24 Thunderbolt sont alignés en bout de piste. La veille, le Groupe a reçu l'ordre de monter les réservoirs d'ailes sur les avions. Au petit matin, 12 pilotes du GC II/3 et 12 pilotes du GC 2/5 étaient rassemblés dans la salle d'opérations de l'Escadre. Le commandant DE RIVALS-MAZERES a donné les ordres: attaque à la mitrailleuse de tout ce qui est allemand dans le Dauphiné, première patrouille: vallée de .....
GC II/3 Dauphiné
Insigne Groupe de Chasse 2/3 DauphinéDepuis avril 1944, le "Dauphiné" fait partie de la 4ème Escadre qui opère depuis la Corse sous commandement tactique américain. Avec leur P-47 Thunderbolt, les pilotes effectuent des missions sur l'Italie et depuis peu sur la France pour préparer le débarquement en Provence. Le 31 juillet, c'est une mission sur le Vercors puis l'attaque du terrain d'Orange qui est effectuée par vingt quatre P-47 de l'Escadre. C'est au cours de cette attaque que celui du Cne Jallier est touché par la redoutable Flak allemande .....
P47 Thunderbolt
P-47 D 25 REConcu comme un intercepteur, le P-47 montra rapidement d'excellentes qualités de chasseur bombardier et d'avion d'appui tactique, qui lui valurent de figurer en bonne place dans les formations aériennes chargées de frayer la route aux troupes terrestres engagées dans les campagnes d'Italie, de Normandie et d'Allemagne. Le P-47 peut être considéré comme le chasseur monomoteur le plus grand, le plus lourd .....
Remerciements
Cérémonie à la stèleLorsque le maire de la commune de Malaucène, M. Dominique Bodon, me demanda (au titre d'ancien de l'Armée de l'Air) fin 2001 de lui prêter main forte pour lever le voile sur un des évènements, encore mystérieux sous bien des aspects, du passé de la commune de Malaucène, je ne pensais pas alors que cette journée du 28 septembre 2002 verrait autant de personnes réunies pour rendre hommage à ce pilote qui donna sa vie un jour de l'été 1944.

          

Au nom de la famille Jallier et de la municipalité de Malaucène auxquelles je m'associe,
un grand merci à toutes les personnalités civiles et militaires, à toutes les associations patriotiques et à toutes les personnes qui par leur présence lors de cette journée ont fait que cette cérémonie soit une réussite.

Merci à l'ASAF 84 (Association Soutien à l'Armée Française section du Vaucluse), à son président M. Joseph Colmou, à tous ses membres et plus particulièrement au Général Pichancourt, ancien commandant de l'Escadron de Chasse Dauphiné, pour l'aide qu'ils ont apporté à la réalisation de cette cérémonie et pour la rénovation de la Stèle.

Merci à l'Armée de l'Air et à l'Ecole Militaire de l'Air d'avoir honoré de leur présence cette manifestation, ce geste a été particulièrement apprécié par la famille du Capitaine Jallier, notamment la présence du fanion de l'Escadrille SPA 37 venu tout spécialement de Luxeuil les Bains pour l'occasion, un grand merci au Colonel commandant la Base Aérienne 115 d'Orange-Caritat pour le soutien technique et pour la présentation en armes de ses hommes.

Merci aux amis du Musée de la Résistance qui ont prêté l'exposition sur "la vie au Maquis Ventoux", exposition que l'on pouvait découvrir dans une salle de la Mairie.

Merci à Marco Cuny, pour son exposition de maquettes dans cette même salle et pour son aide.

Merci à l'Association MVCG pour les véhicules de collection qui nous ont accompagné tout au long de cette matinée et nous ont permis de replonger dans le passé.

Merci à la Fanfare du Grand Avignon pour sa prestation tout au long des cérémonies.

Merci à la Famille Letilleul, qui fit don d'une parcelle de terrain afin que la stèle rénovée se trouve maintenant dans le domaine public, à proximité du site du crash.

Merci Aux photographes qui ont immortalisé l'évènement, par ordre alphabétique:
M. Sébastien Delbart, M. Guy Demolin, M. Max Lallau, M. Christian Liégeois et le service photo de la BA 115

Et puis la commémoration terminée, j'ai continué mes recherches et me suis retrouvé avec une documentation importante sur cette affaire. Il me vint l'idée de laisser une trace de ce travail , car toute information qui dort sur une étagère est perdue à tout jamais.
Je décidais donc de mettre ces informations à la portée d'un maximum de monde en créant quelques pages visible sur la toile.
J'ai réalisé ce travail avec l'aide de nombreuses personnes à qui je tiens à adresser également tous mes remerciements

Le personnel de la salle de lecture du Service Historique de l'Armée de l'Air (SHAA) et du service photo, pour leur patience et leur compétence.

L'Adc Bernard Palmieri Service Historique et Tradition du SHAA, pour son aide précieuse sur les différents insignes d'unités du Groupe de Chasse "Dauphiné"

Stèle

Situation de la stleA l'occasion de cette cérémonie, la stèle a été rénovée et déplacée. Sur les cartes de l'I.G.N. ainsi que sur les cartes routières dites Michelin, c'est toujours l'ancien emplacement qui est référencé.
La stèle a bien été déplacée de 220 mètres vers le sud-est (Vous pouvez cliquer sur l'image à gauche pour voir ce déplacement) et elle se situe maintenant a proximité de l'endroit ou le P47 du Capitaine Jallier s'est écrasé le 31 juillet 1944, juste à l'entrée du camping "La Saousse".

  • Pour se rendre sur la stèle depuis le village de Malaucène, voilà l'itinéraire qui est le plus simple pour ceux qui ne connaissent pas bien la région et qui risqueraient de s'égarer sur les petites routes de nos campagnes :
    Prendre la D938 en direction de Vaison la Romaine, après 2km800, au lieu dit du Pont Rouge, il vous faut prendre à droite et emprunter la D13 en direction d'Entrechaux. Après 1km600, vous arrivez dans le virage où se situait l'ancien emplacement de la stèle, il vous faut prendre à droite et après 200 mètres vous voilà arrivez (Cliquez sur la flèche en bas à gauche si vous voulez visualisez l'itinéraire en 3 dimension, réalisé avec Carto Exploreur 3D).

    arrow_itineraire